À VENIR

Aucun évènement à l’horizon, revenez plus tard !

TOUS NOS ÉVÈNEMENTS

Chaque année, en période estivale, Script Show organise différentes projections de films en plein air. L’objectif est d’immerger le spectateur dans l’univers du film grâce à un décor unique spécialement conçu pour l’occasion. Les films projetés sont généralement du genre horreur, épouvante ou fantastique. L’effet frisson est donc garanti ! Pour toutes ces projections, notre association propose une petite restauration et une buvette afin de savourer le film.

Nous sommes la seule association de la région Hauts-de-France à organiser ce type de manifestation. C’est pourquoi, si vous souhaitez participer à la prochaine projection plein air, il vous est conseillé de réserver au plus vite vos places !

Les jeudis de l’angoisse est un événement que nous organisons tous les trimestres au cinéma de Maubeuge, Ociné. La soirée débute avec la diffusion d’un film d’horreur, puis pour garantir l’effet frisson, elle se poursuit par une conférence sur le thème du film visionné. Lors de cet événement, nous proposons également des stands de vente de goodies ou de maquillage SFX, et même des mini concerts pour certaines occasions.

À ce jour, Script Show a déjà réalisé près d’une dizaine de soirées Jeudis de l’angoisse !

Qu’est-ce que c’est ?

Manifestation annuelle, La Fête du court-métrage est née de la volonté de mieux faire connaître le court-métrage au près du grand public.

Pendant une semaine, cinéphiles ou néophytes, petits et grands, familles et passionnés, explorent la magie du court, partout en France et à l’international, à l’occasion de cette grande fête gratuite et ouverte à tous.

À chacun sa fête !

Chaque année, La Fête du court-métrage élabore une programmation officielle – avec le soutien de l’Agence du court-métrage – pensée pour valoriser le meilleur du court, s’adresser à tous les âges et publics et mettre en avant les grands réalisateurs de demain.

Cette programmation est rendue accessible gratuitement à tout lieu ou personne souhaitant diffuser des programmes de films courts durant la période de l’évènement.

Des liens socioculturels

La Fête du court-métrage se déroule tous les ans à la salle Sthrau de Maubeuge depuis 2019. Plus qu’une simple fête, c’est aussi l’occasion de faire des rencontres, de participer à des ateliers d’éducation à l’image et d’autres activités.

Cette initiative permet de participer, d’échanger, de fabriquer, d’apprendre et d’amener le cinéma à la portée de tous.

Chaque année aux alentours du mois de juin, Script Show organise le festival du fantastique et de l’horreur appelé FantARTstique sur la commune de Maubeuge.

Au cours de ce week-end, plusieurs artistes, personnalités, commerçants et intervenants se joignent aux festivités.

Voici une liste (non exhaustive) de ce que vous pouvez faire ou trouver durant ces deux jours incroyables :

  • cracheur de feu, animations,
  • concerts, artistes,
  • expositions, cosplayeurs,
  • exposants, conteurs,
  • invités VIP, acteurs,
  • youtubeurs, petite restauration,
  • et bien d’autres surprises

L’objectif de ce salon est aussi de promouvoir les artistes locaux et de développer l’attractivité de la ville de Maubeuge. Chaque année, l’affiche du festival est travaillée et conçue par un artiste local résidant dans l’Avesnois.

L’animation phare de notre évènement Halloween est l’Escape Game. Un jeu de rôle grandeur nature dans lequel il vous faudra résoudre des énigmes, retrouver des indices (ou objets) dans le but de vous évader dans le temps qui vous est imparti. La plupart du temps, le jeu s’effectue en équipe de 4 personnes minimum pour une durée d’environ 45 minutes.

Vous serez en immersion totale grâce à l’environnement complètement aménagé sur mesure, aux lumières ambiantes, à l’atmosphère musicale inquiétante et aux multiples personnages déambulant dans la zone de jeu. Mais attention, ces derniers tenteront sûrement de vous empêcher de remporter la partie !

Tous les ans, nous nous efforçons de trouver un nouveau scénario et de nouvelles règles de jeu qui sauront s’adapter à tous les niveaux.

Ça vous tente ? Alors prenez votre courage à deux mains et affrontez toutes vos peurs dans notre Escape Game spécial Halloween !

Incarnant le rôle de Tong Po dans Kickboxer, Mohammed QISSI a marqué à jamais l’histoire du cinéma d’action aux côtés de son ami d’enfance, Jean-Claude VAN DAMME. Mohammed était en visite à Maubeuge, à l’occasion du 30ème anniversaire du film Full Contact organisé par notre association et Ociné Maubeuge. Lors d’une interview, Mohammed est revenu sur sa fabuleuse carrière d’acteur.

Votre rencontre avec Jean-Claude est-elle liée à votre pratique des arts martiaux ?

Totalement, nous nous sommes connus entre la salle de boxe et le dojo à la fin des années 70. Je devais avoir 7 ans et Jean-Claude était de deux ans mon aîné. J’étais féru de boxe anglaise et Jean-Claude, quant à lui, prenait des cours de karaté au rez-de-chaussée. Mon père n’était pas très enthousiaste à l’idée que je me lance dans le « Noble Art » car j’étais plutôt gringalet mais je suis toutefois parvenu à convaincre l’entraîneur après quelques tests. Passionnés, nous sommes tous deux devenus champions dans nos disciplines respectives, lui en karaté et moi en boxe. En dehors des salles d’entraînement, nous étions inséparables, de véritables frères.

Le rôle de Tong Po a-t-il changé votre vie ?

À l’origine, Jean-Claude et moi étions juste heureux de prendre part au film Bloodsport; d’autant que je n’étais pas prédestiné au rôle de Tong Po. […] Ce Thaïlandais est venu en Californie et nous avons fait un sparring car le réalisateur Mark DiSalle venait voir le rendu potentiel. […] J’ai rendu « coup pour coup » à tel point qu’il est parti « vexé » et Mark DiSalle s’est trouvé embarrassé par la situation. J’ai ensuite proposé à Jean-Claude d’incarner moi-même le personnage de Tong Po. Et il a fini par m’appuyer. À l’époque, on me percevait comme trop gentil pour me mettre dans la peau d’un méchant (et puis j’avais les cheveux longs). Après deux heures de maquillage, j’étais méconnaissable. On a fait croire à l’équipe que les photos étaient celles d’un combattant hollandais et tout le monde a flashé dessus en disant « on veut ce mec » sans réaliser qu’en fait, il s’agissait de moi !